Examen de chasse - session 2006

(Epreuve théorique)

Branche I - connaissance de la réglementation sur la chasse et la conservation de la nature.

- Questions n° 1 à 20 -

1) La mission du Conseil supérieur wallon de la Chasse est
a) de donner au ministre qui a la chasse dans ses attributions un avis sur toute question intéressant directement ou indirectement la chasse.
b) de prendre les arrêtés réglementaires en matière de chasse.
c) de décider de l’utilisation du produit de la vente des permis de chasse.

2) Lors d’une battue, les traqueurs
a) doivent être munis d’un permis de chasse.
b) ne doivent pas être munis d’un permis de chasse.
c) doivent être munis d’une licence de chasse.

3) Le droit de chasse sur des parcelles cultivées
a) appartient toujours à l’agriculteur qui cultive ces parcelles.
b) n’appartient à personne car la chasse y est interdite toute l’année.
c) appartient au propriétaire de ces parcelles.

4) La superficie minimale d'un seul tenant exigée par la loi pour pratiquer la chasse du faisan commun au nord du sillon Sambre et Meuse est de
a) 1 ha.
b) 25 ha.
c) 50 ha.

5) Il est toujours interdit de chasser à l’approche et à l’affût, à moins de 200 mètres
a) d’un lieu de nourrissage artificiel du gibier.
b) d’une habitation.
c) d’une lisière forestière.

6) Laquelle de ces 3 espèces n’est pas classée comme gibier par la loi sur la chasse ?
a) La bécassine des marais.
b) La bernache du Canada.
c) La grive musicienne.

7) Laquelle de ces 3 espèces peut être chassée à l’affût durant l’heure qui suit le coucher du soleil ?
a) Le lièvre.
b) La bécasse des bois.
c) Le renard.

8) Le 1er décembre 2005, laquelle de ces 3 espèces gibiers pouvait être chassée ?
a) Le chevreuil.
b) Le pigeon ramier.
c) La perdrix grise.

9) La chasse au chien courant est ouverte
a) en mars.
b) en juillet.
c) en octobre.

10) Lequel de ces 3 calibres peut être utilisé pour la chasse du grand gibier en battue ?
a) 8 x 57 JRS.
b) 243 Winchester.
c) 222 Remington.

11) L’utilisation de plombs d’un diamètre de 4 mm est autorisée pour le tir
a) de la bécasse des bois.
b) du chevreuil à l’approche et à l’affût.
c) du renard.

12) Pour la destruction du renard en vue de la protection de la faune, un garde assermenté peut utiliser
a) un collet à arrêtoir, sans autorisation.
b) un piège à mâchoires, moyennant l’autorisation du ministre ou de son délégué.
c) un fusil calibre 20, sans autorisation.

13) Parmi les cultures suivantes, indiquez celle dans laquelle la destruction du pigeon ramier peut être autorisée par le ministre ou son délégué
a) Les cultures de pois.
b) Les cultures de luzerne.
c) Les cultures de pommes de terre.

14) En Région wallonne, la recherche d’un gibier blessé sur le terrain d’autrui
a) n’est autorisée qu’avec l’accord préalable du titulaire du droit de chasse concerné ou de son garde-chasse assermenté.
b) est obligatoire, moyennant avertissement préalable du titulaire du droit de chasse concerné ou de son garde-chasse assermenté.
c) n’est jamais autorisée.

15) Durant l’actuelle saison cynégétique 2005-2006, le transport d’un cerf boisé tiré lors d'une chasse en Région wallonne était autorisé
a) du 15 septembre au 31 décembre.
b) du 1er octobre au 10 janvier.
c) du 1er octobre au 15 février.

16) Est-il possible de déguster ce midi, après l’examen, un civet de lièvre dans un restaurant sis en Région wallonne, respectueux de la réglementation sur la chasse ?
a) Oui, sans aucun problème.
b) Oui, à condition que le lièvre provienne d’un autre pays et que son origine soit licite.
c) Non, en aucun cas.

17) Laquelle de ces espèces peut faire l’objet d’un lâcher en Région wallonne ?
a) Le canard colvert.
b) Le sanglier.
c) Le lapin.

18) La loi du 14 juillet 1961 assure la réparation des dégâts causés par le gros gibier aux
a) cultures agricoles.
b) peuplements forestiers.
c) cultures agricoles et aux peuplements forestiers.

19) Au regard de la réglementation, laquelle des affirmations suivantes est correcte ?
a) Le nourrissage dissuasif du sanglier doit se pratiquer à moins de 200 m d’une lisière forestière.
b) Lorsqu’il est pratiqué, le nourrissage dissuasif du sanglier doit être assuré de façon permanente et dispersée.
c) Le nourrissage dissuasif du sanglier peut se faire à l’aide de maïs uniquement.

20) L’agrément d’un garde champêtre particulier (garde-chasse) pour la surveillance de la chasse sur un territoire privé relève de la compétence
a) du responsable de la zone de police locale dans laquelle se situe le territoire en question.
b) du directeur des services extérieurs de la DNF, territorialement compétent.
c) du gouverneur de la province où se situe le territoire en question.