Les jumelles Géovid BRF de la marque “Leica”  

Leica à télémètre laserLa marque “Leica”, bien connue des amateurs de photographie en général et des photographes professionnels en particulier, réalise également des prouesses de savoir faire dans le domaine des jumelles de chasse. Elle a annoncé la mise sur le marché d’un nouveau produit cet été. Il s’agit des nouvelles jumelles Géovid BRF 8 x 56 à télémètre laser intégré, qui sont disponibles depuis le mois d’août.

(Leica Geovid 8 x 56 BRF, la première 8 x 56 à
télémètre laser intégré: innovatrice, lumineuse,
comptacte.
)

 L’estimation des distances

L’estimation correcte des distances n’est pas chose aisée. Pourtant elle est plus que nécessaire pour le chasseur. D’ailleurs l’examen pratique de chasse comporte dans son parcours C “chasse à l’approche”, une évaluation de l’appréciation des distances par les candidats chasseurs et l’on se rend vite compte que ce n’est pas si facile que cela n’en a l’air.

Leica Geovid(Leica Geovid offre aujourd’hui aux chasseurs
exigeants des jumelles hautes performances
conçue pour l’affût nocturne. Elles offrent
performances optiques maximales, un
télémètre laser dans un boîtier aux
dimensions et à l’ergonomie exceptionnelles.
Elles sont pratiques, lumineuses et précises
.)

Les 18 et 19 juin 2006, l’armurier Delattre de Marche-en-Famenne organisait un week-end de tir au camp militaire Roi Albert. C’était l’opportunité pour tous ceux qui le désiraient de faire régler armes et optiques et de tirer sur cible fixe à 100 mètres ou sur sanglier courant. Entre autres exposants lors de cette manifestation, l’importateur belge de la marque Leica avait un stand et présentait ses différents produits dont les jumelles Géovid 8 x 42 et 10 x 42 que nous vous avons déjà décrites dans un précédent article (voir revue ACRW n° 98) et qui étaient sorties sur le marché européen il y a environ un an. Charles, le délégué commercial de la marque, homme charmant au demeurant, proposait aux nombreux chasseurs présents, d’estimer les distances. Aucun problème pour ceux-ci quand il s’agissait d’apprécier les distances sur les pas de tirs. En effet, plusieurs repères étaient disponibles et la toute grande majorité réussirent le test haut la main (nous sommes nombreux à avoir les dimensions d’un terrain de football dans l’oeil !). Par contre, dès qu’il était proposé d’estimer, perpendiculairement aux pas de tirs, par-dessus un talus, la distance à laquelle se trouvait le bois, il n’en a plus été de même. Ceux qui s’y sont essayés et qui liront ces lignes pourront en témoigner. Nombreux sont ceux qui donnèrent une estimation deux fois, et même trois fois supérieure à la réalité ! Quand on songe que la distance exacte n’était que de l’ordre de 95 mètres… mais la configuration des lieux prêtait à confusion !

 

En conclusion, selon l’environnement, l’éclairage, la pente du terrain, la présence d’obstacles, l’ouverture ou non du paysage,… il n’est pas aisé d’estimer correctement les distances et donc de juger des corrections éventuelles à apporter lors d’un tir à l’approche ou à l’affût.
Prenons par exemple un calibre courant comme la 300 Winchester Magnum avec une balle de 180 grains, 11,7 grammes de type Tug RWS. La cible se trouve à 150 mètres et le réglage de la lunette de la carabine est fait à 100 mètres. Si le tireur apprécie correctement la distance, il n’effectuera pas de correction (la balle ne “tombe” que de 2,4 cm à 150 mètres par rapport à 100 mètres) et fera mouche. Par contre, si à cause de diverses circonstances, le tireur imagine sa cible à 300 mètres alors qu’elle n’est qu’à la moitié de cette distance, la différence par rapport au réglage à 100 mètres devient 34,3 cm ! La correction de tir qui serait apportée erronément risque fort de faire rater la cible ou pire de blesser l’animal convoité.
Une lunette de visée est réglée pour un tir à une distance donnée et dans la mesure où le gibier se trouverait au-delà ou en deçà de celle-ci, les risques de manquer ou de blesser seulement sont inéluctables à cause de la flèche de la balle. La trajectoire étant loin d’être rectiligne comme tout le monde le sait. Il existe un outil pour mesurer précisément les distances, et permettre d’apporter les bonnes corrections de tir en toute connaissance de cause, c’est le télémètre laser (nous en reparlerons dans un prochain article) ou la paire de jumelles avec télémètre laser intégré.

 Géovid BRF

Les jumelles Géovid BRF de Leica réunissent les fonctions de deux instruments optiques de précision, des jumelles très performantes et un télémètre laser intégré. Le télémètre a une portée de 10 à 1200 mètres et son utilisation se fait au moyen d’une touche bien positionnée qui permet de déclencher toutes les fonctions. La mesure de la distance est activée en appuyant sur la touche et le repère de visée s’allume. En appuyant de nouveau sur cette touche, le résultat de la mesure apparaît dans le champ de vision. L’intensité lumineuse de l’affichage s’adapte automatiquement à la luminosité ambiante. Ainsi, la lisibilité est toujours optimale, aussi bien le jour qu’à l’aube et au crépuscule. En appuyant plus longuement sur la touche de commande, l’instrument passe automatiquement en mode scan et affiche les distances en continu.

(Jumelles LEICA GEOVID BRF à télémètre
intégré: après, c’est vous qui voyez...)

Le traitement optique hautes performances Leica de toutes les lentilles fournit une image contrastée, chromatiquement neutre et nette jusqu’aux bords. Le design et les éléments de commande des jumelles Leica Géovid sont adaptés aux besoins du chasseur et à un emploi fréquent, même dans des conditions d’observation extrêmes. Le corps en aluminium moulé sous pression est revêtu d’un gainage en caoutchouc qui absorbe les chocs et protège efficacement les jumelles contre les détériorations. Par ailleurs, le gainage allié à la forme ergonomique garantit un maintien ferme des jumelles, même par temps humide ou quand on porte des gants.

Les Géovids sont équipées d’une compensation dioptrique et d’une compensation de parallaxe séparée pour l’affichage par DEL. Les porteurs de lunettes peuvent donc toujours régler de façon optimale les jumelles et l’affichage par DEL.

 

(L’affichage est bien visible)

 La nouveauté

Les jumelles Géovid BRF avaient déjà été présentées l’an dernier en versions 8 x 42 et 10 x 42. Aujourd’hui la nouveauté réside en la déclinaison de ce formidable outil technologique en version 8 x 56. Grâce à leur grand diamètre d’objectif de 56 mm, elles sont idéales pour la chasse dans des conditions difficiles, comme à l’aube ou au crépuscule ou pour l’affût tardif du sanglier. Gardons en effet présent à l’esprit qu’une jumelle à large objectif donnera toujours une meilleure intensité puisqu’une plus grande quantité de lumière arrive à l’oeil. De plus, le champ sera beaucoup plus vaste, ça aussi représente un gros avantage !
Autres avantages que retiendront les chasseurs : ergonomie, compacité et légèreté. Même par rapport aux modèles sans télémètre intégré, elles sont extrêmement légères (1.100 grammes) et peuvent être maniées facilement, sans fatigue et même longtemps. En fait, extérieurement, le modèle Géovid est aussi compact que des jumelles sans fonction télémétrique, car tous les éléments optiques, mécaniques et électroniques ont été intégrés dans un corps de jumelles classiques !

Avec sa gamme Géovid BRF, Leica s’impose dans le monde des jumelles de chasse et se hisse au niveau de l’élite de la spécialité.

LEICA GEOVID BRF 8x56 Données techniques

Diamètre de l’objectif : 56 mm

Température de fonctionnement : De -15 à 55° C

Diamètre pupille de sortie : 7 mm

Température de rangement : De -40 à 85° C

Indice crépusculaire : 21,17

Télémétrie

Champ de vision à 1 000 m : 118 m, 7,1°

Portée : De 10 m à env. 1200 m

Écart longitudinal pupille de sortie : 18.5 mm

Précision de la mesure :
± 1 m jusqu’à 350 m
± 2 m jusqu’à 700 m
± 0,5 % au-delà de 700 m

Adéquation pour porteurs de lunettes : 100 %

Affichage : Par DEL, 4 chiffres, réglage automatique de la luminosité en fonction de la lumière ambiante

Distance champ proche : 5,5 m

Alimentation : 1 pile type CR 2

Compensation dioptrique : +/- 3,5 dioptries

Durée de vie de la pile : Environ 1000 mesures à 20°C

Traitement : Traitement LEICA HDCTm Coating résistant à l’abrasion conformément à la norme DIN 58196-4.

Durée de la mesure : 0,85 s au maximum

Système Prismes en toit avec couche de prismes : de correction de phase P40

Commutation mètres/yards : Non

Poids (sans bandoulière) avec pile : Env. 1100 g

Fonctions de mesure : Mode scan (touche maintenue enfoncée)

Dimensions (L/P/H) avec distance interpupillaire de 65 mm : Env. 135 x 182 x 68 mm

Laser : Inoffensif pour les yeux, laser invisible, conforme aux normes EN et FDA, classe 1

Distance interpupillaire : 58 -74 mm

Divergence du rayon laser : 2,5 x 0,5 mrad

Étanchéité à l’eau : Jusqu’à 5 m de profondeur (0,5 bar)

Prix indicatif : Entre 1.700 et 1.800 €

Remplissage d’azote : Oui

 

Matériau du corps : Aluminium moulé sous pression

 

Gainage : Gainage en caoutchouc