reduction des populations de grands gibiers en Wallonie

 

CONFERENCE DE PRESSE 23 OCTOBRE 2012 NAMUR (Suite)

MESURE 8 : Elargissement des possibilités de régulation aux gardes assermentés.

En présence de dégâts aux fruits et récoltes, il est impératif que la régulation puisse se faire de manière la plus efficace possible.

arrow Proposition de renforcer les mesures de régulation conférées à l’occupant et à ses délégués éventuels.

Pour la destruction, il est maintenant proposé de permettre aux gardes assermentés (gardes champêtres particuliers) d’effectuer la régulation EN PLUS des personnes prévues à l’arrêté initial (occupant, titulaire de droit de chasse, titulaire de droit de chasse voisin et à défaut tout autre chasseur).

Cette mesure est à envisager temporairement.

MESURE 9 : Simplification de la procédure de régulation des sangliers pour les chasseurs et leurs gardes à l’approche et à l’affût.

Les titulaires du droit de chasse avec permis de chasse pouvaient procéder à la régulation du sanglier, moyennant autorisation du Directeur du DNF.

arrow Il est proposé que les gardes assermentés puissent également procéder à cette régulation et qu’un simple avertissement soit nécessaire.

Le Directeur du DNF aura la possibilité de s’opposer à ces battues.

Cette mesure est à envisager temporairement

MESURE 10 : Augmentation des plages horaires pour la régulation par les chasseurs et leurs gardes à l’approche et à l’affût.

L’activité du sanglier étant principalement nocturne:

arrow AUGMENTATION DES PLAGES HORAIRES DE DEUX HEURES avant le lever du soleil jusqu’à une heure après le coucher de celui-ci.

Cette mesure est à envisager temporairement

MESURE 11 : Simplification de la procédure de régulation des sangliers pour les battues en plaine toute l’année.Sanglier

En présence de dégâts de sanglier, proposition de permettre la régulation des sangliers en plaine toute l’année et par battue, par les titulaires du droit de chasse et leurs gardes assermentés, moyennant simple avertissement au Directeur du DNF.

Une autorisation était auparavant requise.

Le Directeur du DNF aura la possibilité de s’opposer à ces battues.

Cette mesure est à envisager temporairement

 

 

MESURE 12 : Simplification de la procédure de régulation des sangliers au moyen de battues au bois, en période de fermeture de la chasse en battue au bois du sanglier.

Organisation des battues du 1er janvier au 15 février inclus les samedis et dimanches moyennant autorisation du Directeur du Centre du DNF. Les autres jours, sur simple avertissement.

LE RESTE DE L’ANNÉE, en présence de dégâts de sanglier.

Le Directeur du DNF aura la possibilité, de s’opposer à ces battues.

Cette mesure est à envisager temporairement

MESURE 13 : Possibilités de régulation durant les opérations de récoltes.

Lors des récoltes, les machines agricoles facilitent la sortie des sangliers des parcelles.

Moyen supplémentaire efficace de régulation des populations

Cette mesure est à envisager temporairement

MESURE 14 : Evolution de certaines pratiques agricoles pour faciliter le tir des sangliers dans les cultures.

SanglierAu regard des règlements européens, création DE LAYONS DE TIR dans les cultures afin de faciliter le tir en battue et à l’affût du sanglier.

Concrètement :

--

 

 

 

 

 

 

 

 

MESURE 15 : Dispositions prises par le DNF dans les zones à risques et les zones « points noirs ».

Si des territoires de chasse « point noir » n’ont pas volontairement participé à l’effort de réduction des populations de sanglier:

arrow L’autorisation de nourrissage dissuasif du sanglier PENDANT LA PÉRIODE DE CHASSE en battue pourra leur être refusée et motivée sur cette base.

OBJECTIF N°3 : Eviter les concentrations et la prolifération du gibier

MESURE 16 : Interdiction du nourrissage du grand gibier au Nord du sillon Sambre et Meuse

Au Nord du sillon Sambre et Meuse, les biotopes ne sont pas adéquats pour le sanglier et le cerf. Si l’espèce cerf est quasiment absente, les populations de sangliers sont elles en progression.

En conséquence, le nourrissage du grand gibier sera interdit sans exception au Nord du sillon Sambre et Meuse.

Paysage

MESURE 17 : Restriction du nourrissage du grand gibier au Sud du sillon Sambre et Meuse

Le nourrissage du grand gibier est limité au Sud du Sillon Sambre et Meuse:

Dispositions transitoires:

Un nourrissage dissuasif adapté sera permis durant la période 1er octobre au 31 mars pendant 3 ans (distribution manuelle et céréales sauf de Maïs).

Présentation d’une évaluation de l’impact de ces mesures au GW en octobre 2013 et 2014.

MESURE 18 : Nourrissage supplétif : restriction et abandon de la betterave.

La betterave a contribué à la surpopulation et la prolifération des cervidés.

Interdiction d’épandre des betteraves.

Les aliments autorisés pour le nourrissage supplétif sont le foin de graminées et/ou de légumineuses, dont le foin de Luzerne.

 

MESURE 19 : Nourrissage dissuasif : Abandon du Maïs et restrictions.

Le maïs a contribué à la surpopulation et la prolifération des sangliers.

Interdiction d’épandre du maïs pour les exceptions visées au sud du sillon Sambre et Meuse dès le 15 novembre 2012.

Les aliments autorisés pour le nourrissage dissuasif sont les céréales indigènes (orge, froment, épeautre, triticale et seigle) avec ajout de pois.

 

MESURE 20 : Abandon de la mécanisation et des silos en forêts pour le nourrissage.

Epandage via des engins mécanisés et motorisés arrow Quantités importantes de nourritures en forêt arrow

Concentration et surdensité

Mécanisation, motorisation et silos de stockage en forêts INTERDITS pour le nourrissage dès le 15 novembre 2012.

Un point de nourrissage sera permis par tranche de 250 ha de bois (le 1er point étant permis à partir de 50 ha) d’un bois d’un seul tenant.

 

OBJECTIF N°4 : Responsabiliser le monde de la chasse

MESURE 21 : Amélioration du fonctionnement des Conseils cynégétiques

Démocratie interne

  • « Un territoire, une voix »
  • Représentation de chaque catégorie de territoire selon leur surface • Représentativité des agriculteurs et des propriétaires forestiers privés et publics améliorée
  • Limitation des procurations

 

Transparence dans les décisions

Toute décision doit:

  • Etre inscrite dans le R.O.I. du Conseil
  • Etre votée à la majorité spéciale des 2/3 des membres participants à l’AG.

 

Taille des conseils cynégétiques

  • Taille max : 20.000 ha au sud du sillon Sambre et Meuse, 10.000 ha au nord.
  • Si la taille est dépassée, obligation d’une organisation en secteurs biologiquement homogènes d'une taille max de 20.000 ha au sud du sillon et de 10.000 ha au nord.
  • La taille min devrait être abaissée : 5.000 ha de bois au sud du sillon Sambre et Meuse et 2.500 ha de bois et de plaine au nord.

 

MESURE 22 : Obligation de rapportage de la gestion par les conseils cynégétiques.

Un seul rapport d’activité annuel contenant au minimum :

MESURE 23 : Encouragement des conseils cynégétiques.

Adhésion à un conseil cynégétique encouragée mais non obligatoire.

Les conseils cynégétiques ne peuvent pas adopter des règles plus restrictives au niveau des périodes d'ouverture de la chasse, en particulier pour le sanglier.

Il appartient exclusivement au GW de déterminer les dates d'ouverture et de fermeture de la chasse.

 

MESURE 24 : Développement des sujets de recherches relatifs à la gestion des populations et la prévention des dégâts

Sujets de recherches encouragés

MESURE 25 : Encadrement des conseils cynégétiques

DEMNA DNF Plus Associations de chasseurs arrow Programme d’encadrement sur 3 ans arrow

Pour identifier les problèmes de surdensités. Proposition d’un programme de réduction.

Carlo Di Antonio

Précédent