Le Fuligule Morillon

Canard noir avec dessous blanc, huppe, yeux jaune d’or.
De loin sur l’eau, le morillon apparaît comme un petit canard noir et blanc. Au vol, il montre une large bande blanche qui s’étend sur toute la partie postérieure des ailes.

Le mâle, d’un noir brillant contrastant avec le blanc pur des flancs, porte une huppe retombante . Celle-ci est peu apparente chez la femelle dont la livrée brune s’éclaircit sur les flancs et s’assombrit sur le dos ; une petite tache claire orne la base de son bec.

Les deux sexes ont le ventre blanc, les pattes grises et l’iris jaune. Ils portent un petit bec bleu terminé par un onglet noir.
Le morillon se reproduit surtout dans le nord de l’Europe et en Angleterre. Moins fréquent au sud de la Baltique, il tend néanmoins à y étendre son aire de nidification.

Sa population en Belgique ne cesse d’augmenter. Grâce à sa grande faculté d’adaptation, il colonise toutes sorte de nouveaux biotopes artificiels tels que remblais inondés, argilières, et étangs de pisciculture. Il occupe globalement les mêmes sites que le milouin, mais est légèrement moins végétarien que ce dernier. Il consomme beaucoup de mollusque et de crustacés, vers, insectes et petits poissons.



Morillon

 

Nom latin: Aythya fuligula

Longueur: 43cm

Poids: 550 à 900 grammes

Signes distinctifs :

Mâle: Noir brillant, courte huppe, flancs blancs

Femelle: Brune, petite huppe

Voix: Le mâle émet des sifflements et la femelle des grognements

Habitat: Etangs et lacs, L'hiver, les grandes étendues dégagées

Nid: A terre à proximité de l'eau, caché dans la végétation, garni du duvet de la femelle

Oeufs: 8 à 11 oeufs gris verdâtres, 58mm de diamètre, incubation 25 jours